Archives du mot-clé lutherie

Franken-GL

Encore un montage à partir des pièces accumulées dans des « bons plans » – achetées sur l’opportunité et mises en attente avant qu’une bonne occasion se présente.

Maintenant j’ai presque tout pour monter une basse complète avec des caractéristiques qui me plaisent bien.

La pièce principale c’est un manche 4 cordes neuf, vendu par G&L comme « non conforme » à leurs standards (« factory second »), pour cette raison ils n’apposent pas leurs logo dessus. Il a quelques défauts mineurs de finition qui ne me gênent pas du tout, pour moi il ira tout à fait bien. Je monte dessus les mécaniques Fender d’occasion (Schaller BM Light siglés Fender) en provenance d’une Fender Deluxe:

D’abord les mensurations officielles à respecter:

… rapportées sur la tête du manche directement:

Plus qu’à percer les trous de 5 mm et monter:

 

Stratocaster

Les modifications de ma Squier Strat au passé difficile (recupérée gratuitement 🙂 )

Son état initiale: peinture décapée, l’électronique absente:

DSC01068

Je vais installer l’électronique un peu évoluée: avec un sélecteur rotatif « Megatone » permettant le choix entre 9 valeurs de condensateurs; et aussi d’un overdrive passif:

Strat vol megatone drive v3 Continuer la lecture de Stratocaster 

Réparation d’une guitare acoustique Seagull: manche

(Voir l’article précédent par ici: Réparation d’une guitare acoustique Seagull)

Il y en a qui vont bien rire: ce beau morceau de bois que j’ai collé pour l’utiliser en tant qu’un nouveau manche, et bien je ne le retrouvais plus depuis pas mal de temps!!!!!

8735683555_8853fcaab8_c

Aucune idée où est-ce que j’ai pu le foutre… Pas grave, je me suis dit qu’un autre plus discret sera peut-être encore mieux, voilà donc un nouveau nouveau manche, il est fait de frêne (partie centrale, bois clair) et de jatoba (bois brun) avec des séparation en placage d’érable et de palissandre:

DSC01060

Continuer la lecture de Réparation d’une guitare acoustique Seagull: manche 

Framus Triumph 4/60: fausse eclisse

Comme je disais déjà, la seule pièce manquante est la fausse éclisse qui permet de tenir la contrebasse à la bonne distance de son corps et avec la même inclinaison qu’une « vraie » contrebasse acoustique.

Elle devait s’emboiter dans ce trou (la vis papillon ne s’est pas perdue, elle, un vrai miracle!)

Continuer la lecture de Framus Triumph 4/60: fausse eclisse 

Framus Triumph 4/60: contrebasse électrique

Framus était un de tout premiers fabricants dans le monde à proposer dans son catalogue une contrebasse électrique, une Framus Tripumph. La production a commencée dans des années 50 et les différentes version étaient fabriquées jusqu’aux années 1980… (Plus de détails dans le Framus Vintage Archive)

Depuis 10 ans, Warwick fabrique à une nouvelle version moderne portant le même nom: Warwick Series – Triumph. Une variante « low cost » de cette contrebasse est aussi fabriquée: Rockbass Triumph.

Ma contrebasse appartient à la deuxième version, fabriquée entre 1960 et 1970 environ. Elle est entièrement d’origine (électronique compris!), même le pied de support original est présent. Le seule accessoire manquant est la fausse éclisse qui stabilise sa position et permet d’avoir l’instrument tenu à une bonne distance de son corps, je vais la fabriquer moi-même. Il faudra aussi démonter les mécaniques pour ressouder les clés qui ne tiennent plus très bien et vibrent sur leurs tiges.

Quelque part dans le passé la tête a été cassée (une chute sans doute?) et rattachée au manche à l’aide des vis et d’une platine métallique. Le travail a été assez mal fait mais ça tient pour l’instant, je vais laisser comme ça pour l’instant et surveiller attentivement les signes de défaillance s’ils arrivent.

Quelques photos:

Continuer la lecture de Framus Triumph 4/60: contrebasse électrique