Archives du mot-clé passive

Passivator

Le but de ce circuit est de créer un simulateur d’une tonalité passive (telle qu’elle est installée dans la plupart d’instruments passifs).

Le timbre particulier que donne la tonalité passive, s’explique par l’interaction des micros avec le potentiomètre et le condensateur. Cette sonorité particulière manque souvent aux basses actives (avec un préampli intégré), le « passivator » est sensé de la reproduire.

Comme alternative, une modification d’une basse elle-même est parfois possible (rajout d’un potentiomètre supplémentaire) mais pas toujours souhaitable. Cette pédale permet de retrouver le son sans modifier l’instrument.

J’ai imaginé un circuit assez simple, qui utilise une inductance (un « self ») faisant office d’un faux micro.
La première idée posée sur le papier:

WP_20150309_003

Le même circuit simulé dans LTSpice, après quelques valeurs modifiées:

Continuer la lecture de Passivator 

Kit électronique sans soudure + pickguard

Encore un projet client:

J’ai fabriqué un pickguard et installé une électronique complète  pour une basse Hohner équipée de deux micros (kit Dimarzio DP126).

Le pickguard d’origine est blanc et cette couleur ne plaisait pas au propriétaire de la basse, on c’est mis d’accord sur la couleur noire, et j’ai donc fabriqué une copie exacte du pickguard d’origine.

L’électronique installée consiste de 3 potentiomètres:

  • Volume
  • Balance (Blend)
  • Tonalité passive

Les micros se connectent au circuit sans aucune soudure, par le bornier à vis.

Continuer la lecture de Kit électronique sans soudure + pickguard 

Tonalité passive vs. Greasebucket

J’ai vu pas mal de questions posées au sujet d’un circuit de tonalité passive « GreaseBucket » que Fender installe sur certains instruments (basses et guitares). Elles se comporte différemment d’une tonalité « normale », mais peu de gens expliquent pourquoi et qu’est-ce que ça fait exactement.

J’ai récupéré son schéma et fait une simulation dans LTSpice mour montrer les courbes de fréquences des deux circuits. Les 11 courbes dans chaque fenêtre correspondent aux différentes positions du potentiomètre de tonalité, rouge sombre – tonalité à 0, jusqu’à la verte – tonalité ouverte à 100% .

(cliquer sur l’image pour voir la grande taille)

passive-tone--vs--greasebucket

On peut voir que le Greasebucket préserve mieux les fréquences moyennes, il ne coupe jamais en dessous de 500 Hz, alors que la tonalité standard enlève déjà à partir de 300 Hz. A la même position de potentiomètre, le Greasebucket coupe donc moins d’aigus et moins de médiums.

Par exemple, le potentiomètre complétement fermé (courbes rouges), à 3 Khz le son est diminué de 30 dB pour la tonalité standard contre 20 dB pour le Greasebucket.

Les deux jeux de courbes superposées sur le même graphe montrent la même chose, on voit clairement que le diapason de réglage du greasebucket est diminué par rapport à la tonalité « standard » et dans cette plage il permet d’avoir plus de finesse.

passive-tone--vs--greasebucket2