Archives du mot-clé contrebasse

Préampli 2 canaux pour contrebasse

L’application principale de ce préampli est d’amplifier une contrebasse avec deux sources de signal, c’est à dire un capteur piézo et un microphone statique ou dynamique (les deux pouvant être utilisés ensemble).

Les spécifications principales sont:

1) Entrée piézo

  • Haute impédance d’entrée (5-10 MOhm)
  • Faible bruit
  • Reglage de gain

2) Entrée microphone

  • Accepte des microphones dynamiques ou statiques (fiche standard XLR symétrique 3 broches)
  • Fournit une alimentation fantôme 48V nécessaire pour faire fonctionner les microphones statiques
  • Réglage de gain
  • Faible niveau de bruit
  • Inverseur de phase 180°

3) Section commune

  • Balance générale entre les entrées 1 et 2
  • Volume général
  • coupe-bas global à fréquence variable (20 – 200 Hz)
  • Égaliseur 3 bandes
  • Inverseur de phase général 180°
  • Compresseur ?

Framus Triumph 4/60: fausse eclisse

Comme je disais déjà, la seule pièce manquante est la fausse éclisse qui permet de tenir la contrebasse à la bonne distance de son corps et avec la même inclinaison qu’une « vraie » contrebasse acoustique.

Elle devait s’emboiter dans ce trou (la vis papillon ne s’est pas perdue, elle, un vrai miracle!)

Continuer la lecture de Framus Triumph 4/60: fausse eclisse 

Framus Triumph 4/60: contrebasse électrique

Framus était un de tout premiers fabricants dans le monde à proposer dans son catalogue une contrebasse électrique, une Framus Tripumph. La production a commencée dans des années 50 et les différentes version étaient fabriquées jusqu’aux années 1980… (Plus de détails dans le Framus Vintage Archive)

Depuis 10 ans, Warwick fabrique à une nouvelle version moderne portant le même nom: Warwick Series – Triumph. Une variante « low cost » de cette contrebasse est aussi fabriquée: Rockbass Triumph.

Ma contrebasse appartient à la deuxième version, fabriquée entre 1960 et 1970 environ. Elle est entièrement d’origine (électronique compris!), même le pied de support original est présent. Le seule accessoire manquant est la fausse éclisse qui stabilise sa position et permet d’avoir l’instrument tenu à une bonne distance de son corps, je vais la fabriquer moi-même. Il faudra aussi démonter les mécaniques pour ressouder les clés qui ne tiennent plus très bien et vibrent sur leurs tiges.

Quelque part dans le passé la tête a été cassée (une chute sans doute?) et rattachée au manche à l’aide des vis et d’une platine métallique. Le travail a été assez mal fait mais ça tient pour l’instant, je vais laisser comme ça pour l’instant et surveiller attentivement les signes de défaillance s’ils arrivent.

Quelques photos:

Continuer la lecture de Framus Triumph 4/60: contrebasse électrique