Une nouvelle franken-basse

Encore un assemblage à partir des pièces d’occasion récupérées  à droite – à gauche. Ceci est un manche de marque SX, donc bien bas de gamme. Il est presque neuf – les frettes sont à peine marquées, le vernis n’a aucune trace d’utilisation.


Les trous pour le montage sur le corps ne sont pas au bon endroit (5 mm trop près du talon), je suis en train de coller les tourillons pour les combler et repercer là où il faut:

Un « custom » il ne l’est certainement pas, un »hand made » – peut-être:

Le boîtier étrange est de retour

Après une utilisation courte mais intense (dont  branchement sur une source à mauvaise polarité), le préampli est de retour à l’atelier pour remplacer quelques composants explosés, rajout d’une protection contre mauvaise polarité et la simplification de la gestion du boost  mono/stéréo .

arnogeddon_megalotone.sch

Continuer la lecture de Le boîtier étrange est de retour 

Franken-GL

Encore un montage à partir des pièces accumulées dans des « bons plans » – achetées sur l’opportunité et mises en attente avant qu’une bonne occasion se présente.

Maintenant j’ai presque tout pour monter une basse complète avec des caractéristiques qui me plaisent bien.

La pièce principale c’est un manche 4 cordes neuf, vendu par G&L comme « non conforme » à leurs standards (« factory second »), pour cette raison ils n’apposent pas leurs logo dessus. Il a quelques défauts mineurs de finition qui ne me gênent pas du tout, pour moi il ira tout à fait bien. Je monte dessus les mécaniques Fender d’occasion (Schaller BM Light siglés Fender) en provenance d’une Fender Deluxe:

D’abord les mensurations officielles à respecter:

… rapportées sur la tête du manche directement:

Plus qu’à percer les trous de 5 mm et monter:

 

Passivator

Le but de ce circuit est de créer un simulateur d’une tonalité passive (telle qu’elle est installée dans la plupart d’instruments passifs).

Le timbre particulier que donne la tonalité passive, s’explique par l’interaction des micros avec le potentiomètre et le condensateur. Cette sonorité particulière manque souvent aux basses actives (avec un préampli intégré), le « passivator » est sensé de la reproduire.

Comme alternative, une modification d’une basse elle-même est parfois possible (rajout d’un potentiomètre supplémentaire) mais pas toujours souhaitable. Cette pédale permet de retrouver le son sans modifier l’instrument.

J’ai imaginé un circuit assez simple, qui utilise une inductance (un « self ») faisant office d’un faux micro.
La première idée posée sur le papier:

WP_20150309_003

Le même circuit simulé dans LTSpice, après quelques valeurs modifiées:

Continuer la lecture de Passivator